Chasseur pro Simon K Barr, ENG

"Des moments à couper le souffle"

Bien qu'ayant accompagné son père depuis le plus jeune âge à la chasse, la première passion de Simon était la pêche à la mouche. Ce n'est que plus tard qu'il s'est intéressé à la terre ferme. Simon écrit des articles pour Leica et pour des magazines de chasse suite à ses séjours de chasse à l'étranger, qui l'amènent régulièrement dans les régions les plus reculées de la planète. Il aime les défis qui constituent la chasse. A 36 ans il vit en Écosse avec son épouse et se réjouit d'ores et déjà de pouvoir emmener sa fille à la chasse.

Chasseur pro Philippe Jaeger, FRA

"Chaque chasse est particulière"

Philippe a grandit en Alsace, où il a été anti-chasse durant son adolescence. Puis il a rencontré des chasseurs qui lui ont permis de faire la part des choses entre des comportements irresponsables et la chasse en elle-même. Après avoir passé son permis de chasser, il a immédiatement fait l'acquisition d'un chien d'arrêt qu'il a dressé lui-même. Désormais impossible pour lui d'imaginer la vie sans chasser. Le jeune quadra de 44 ans a un fils et lorsqu'il n'est pas en reportage de chasse quelque part dans le monde, il chasse en famille avec ses deux chiens dans le massif des Vosges.

Chasseur pro Pedro Ampuero, ESP

"Chasser en haute montagne permet de cumuler liberté et dépassement de soi"

Pedro a grandit dans le nord de l'Espagne à Bilbao et accompagnait son père à la chasse dès l'âge de 5 ans. C'est alors qu'il était adolescent qu'il a découvert la chasse à l'arc, un mode de chasse qu'il pratique depuis avec assiduité. Ce jeune homme de 27 ans parcours la planète avec son arc et ses optiques Leica. Mais ce qu'il préfère c'est de chasser avec son chien Ram, sur la piste des perdrix, du chevreuil et du bouquetin ibérique.

Chasseur pro Florian Maack, DEU

"Liberté infinie et responsabilité immense"

Florian a grandi dans une maison forestière au coeur de la Lüneburger Heide, ses premiers pas étant accompagnés de chiens, de cerfs et de chasseurs. C'est ainsi qu'il a bénéficié d'un grand privilège, être éduqué par des personnes pour qui la responsabilité et le respect du gibier et de la nature en général était plus important que tout.
Pour Florian la chasse est un savoir-faire professionnel et une philosophie, une liberté infinie et une responsabilité immense. Pour ce jeune homme de 34 ans, chaque gibier et chaque mode de chasse a son intérêt. Mais s'il devait choisir, sa préférence irait vers les grands cervidés : „Rien n'est plus beau qu'un matin froid et ensoleillé du mois de septembre, pendant le brame du cerf.“

Chasseur pro Tom Foss, CAN

"Force psychique et persévérance mènent au but"

Tom est prêt à tous les sacrifices pour chasser les ovidés sauvages. En clair : traverser les milieux les plus hostiles en haute montagne, affronter les tempêtes de neige, les changements brusques de météo, etc. Il cumule 30 ans d'expérience en la matière. Mais sa fascination pour ces animaux ne fait que se renforcer et les années lui ont appris une chose : force psychique et persévérance finissent toujours par aboutir. A lorsqu'il n'est pas en train de poursuivre les gibiers de montagne, c'est qu'il planifie sa prochaine expédition de chasse, qu'il s'entraîne avec son arc, ou qu'il écrit son prochain reportage pour Leica.

Chasseur pro Savanna Koebisch, CAN/DEU

"J'aime la chasse en montagne"

Cette germano-canadienne avait 12 semaines lorsque ses parents l'ont emmené pour la première fois à la chasse. Son enfance a été marquée par des aventures de chasse et de plein-air dans le monde entier, la chasse fait donc partie de son quotidien depuis longtemps. Il y a quelques mois elle a quitté l'Alberta pour rejoindre l'Allemagne et y terminer ses études. C'est ici que la jeune fille de 20 ans découvre les spécificités de la chasse allemande et partage ses émotions de chasse avec Leica.

Chasseresse professionnelle Niko Fux, DEU

"Fascination et enchantement pour la nature"

Niko Fux, en réalité Nikola Ludwig, vit avec son mari sur leur exploitation agricole en Basse-Saxe. Agée de 39 ans, elle connaît le milieu de la chasse depuis son enfance puisqu'elle accompagnait son père et son oncle sur leur territoire familial. Ce sont eux qui lui ont transmis l'amour et le respect aussi bien du gibier, que de la faune et de la nature en général. Finalement, Niko Fux a passé son permis de chasser il y a 13 ans. C'est au travers de ses ouvrages destinés aux enfants et aux adultes ainsi que de nombreux projets pédagogiques réalisés avec un engagement sans faille, qu'elle transmet à son tour la fascination et l'enchantement pour la nature.

Photo: Anna Kaufmann

Haut