Le Leica M peut être équipé d’une multitude d’objectifs complémentaires à ceux de la gamme actuellement disponible. Fréquemment, des photographes utilisent des objectifs anciens qui, grâce à leur “signature optique”, permettent d’obtenir des effets particuliers ou un rendu d’image original, difficiles à reproduire avec les applications logicielles même les plus performantes. Le grand-angle Summaron, qui est une optique de plus de 50 ans, est ainsi particulièrement recherché. Cet objectif très compact a donc été remis en fabrication dans une version au design légèrement révisé, avec une monture à baïonnette M et le codage sur 6 bits.

Leica Summaron-M 28 mm f/5,6

Ancien mais pas dépassé.

Le Summaron-M est une réplique de la version à monture à vis produite par l’usine Leitz de 1955 à 1963. Sa signature optique exclusive est presque impossible à reproduire par des moyens logiciels et cela a donc conduit à faire renaître cet objectif sous la forme d’une version révisée mais dotée de caractéristiques optiques exactement identiques à celles d’origine. Le fait qu’il ne s’agit cependant pas d’une simple remise en fabrication de l’original se voit au premier coup d’œil : le design du Summaron-M a été concentré sur l’essentiel, sans toutefois lui faire perdre la personnalité de son ancêtre légendaire.

Berlin-1 Berlin-2 Berlin-3

À l’origine de photos identifiables au premier coup d’œil.

Parce qu’il associe une profondeur de champ extrême, un niveau de contraste naturel, un excellent rendu des détails et un vignetage marqué, cet objectif produit des images à l’aspect unique. Les photos réalisées avec le Summaron-M se distinguent des autres par leur esthétique qui évoque la photographie argentique.

Parfait pour la photo de rue.

Le Summaron-M est le plus petit des objectifs M. Avec une longueur totale de moins de 2 cm, il est incroyablement discret, ce qui le rend idéal pour la photo de rue. L’association d’une grande échelle de profondeur de champ bien lisible et d’une longue course de focalisation permet une mise au point particulièrement précise. De plus, la très grande profondeur de champ est idéale pour travailler en se basant sur un réglage sur l’hyperfocale pour photographier discrètement à hauteur de la hanche avec une rapidité que même un autofocus ne permet pas d’atteindre.

Produktion-1 Produktion-2 Produktion-3 Produktion-4 Produktion-5 Produktion-6 Eine Hommage an die Handwerkskunst_960x640

Un hommage à l’art de l’usinage.

Le parasoleil de l’objectif évoque le souvenir des débuts de la photographie avec un appareil télémétrique. Son design et les procédés de fabrication méticuleux qui étaient mis en œuvre pour sa fabrication ont été reconstitués pour correspondre à ceux du Summaron-M original. Le parasoleil est usiné à partir de laiton très solide puis sa forme définitive est obtenue par tournage. Cette opération de tournage-fraisage permet aussi de façonner les nombreuses rainures qui caractérisent la surface interne de ce parasoleil.

Détails techniques.

La formule optique à 16 lentilles en 4 groupes disposés symétriquement de part et d’autre du diaphragme du Leica Summaron-M 28 mm f/5,6 est identique à celle de l’original. Cependant, afin de permettre son montage sur un Leica M actuel et les échanges entre boîtier et objectif, le nouveau modèle est doté de la monture à baïonnette M et du système de codage sur 6 bits.

Haut