Le Norvégien Terje Abusdal remporte le « Leica Oskar Barnack Award » avec son projet de long terme « Slash & Burn »

Les lauréats du concours de renommée internationale et de longue tradition « Leica Oskar Barnack Award (LOBA) » de cette année ont été sélectionnés. Dans la catégorie principale « Leica Oskar Barnack Award », le Norvégien Terje Abusdal a su convaincre le jury composé de cinq membres avec son impressionnant projet de long terme « Slash & Burn ». L’Ukrainien Sergey Melnitchenko s’est imposé face à quelques 800 concurrents avec sa série « Behind the Scenes » dans la catégorie « Leica Oskar Barnack Award Newcomer » pour les photographes de la relève âgés de moins de 25 ans.

Entre tradition et mysticisme, origine ethnique et appartenance, faits et fiction, le lauréat du LOBA, Terje Abusdal, réussit à créer une approche à la fois énigmatique et impressionnante des Skogfinn, un groupe ethnique norvégien attaché à la nature. Il commença le projet « Slash & Burn » comme son travail de fin d’études à la Danish School of Journalism qui évolua ensuite comme projet de long terme. Au cours de ses trois années de recherche, Abusdal se plongea de plus en plus dans la tradition des Skogfinn, une minorité norvégienne qui est depuis reconnue par l’État. Mais comment est-il possible de photographier quelque chose qui n’est pas matériel comme la culture, en particulier si celle-ci a quasiment disparu ? C’est en partant de cette question que Terje Abusdal rend de plus en plus floues les limites entre la réalité et la fiction. « J’ai ajouté à l’histoire certains éléments du passé des Skogfinn, tels que le feu, la fumée et le chamanisme », explique Terje Abusdal. La documentation et l’imagination s’entremêlent ainsi dans ses photos d’une manière à la fois organique et irritante. Une force suggestive et un mysticisme particulier émanent des photos qui sont le résultat d’une tentative intentionnelle de créer un univers fictif, un monde magique.

Le lauréat du « Leica Oskar Barnack Award Newcomer », Sergey Melnitchenko, a séduit le jury avec sa série impressionnante, réaliste et littéralement proche « Behind the Scenes ». Rares sont ceux qui ont pu approcher les danseuses d’un club chinois d’aussi près comme le photographe ukrainien. « Ici, tout est authentique. Il ne s’agit pas de scènes, mais de la vraie vie, de notre vie ou même de la mienne », déclare Sergey Melnitchenko. Quelque part en Chine, lors d’une nuit lourde, à l’aube après le travail – des travestis en sueur, des filles dans des baignoires remplies de bière, des artistes saouls et encore plus de spectateurs ivres. Des jambes couvertes de bleus, des pieds fatigués par la danse et des collants abîmés sont dévoilés lorsque le masque tombe. La plupart des éraflures et des cicatrices sont invisibles puisque ce sont des blessures de l’âme. Pour montrer de telles perspectives, il ne suffit pas d’être proche de ce monde. Il faut en faire partie comme Melnitchenko. Ce n’est pas sous les feux des projecteurs, mais à l’écart, derrière les coulisses qu’il raconte dans sa série à caractère cinématographique le quotidien, son quotidien, le show business sous toutes ses coutures.  Dans sa série « Behind the Scenes », il réussit ainsi à révéler plus que beaucoup veulent voir.

« Je félicite les deux lauréats du « Leica Oskar Barnack Award » de cette année Terje Abusdal et Sergey Melnitchenko au nom de l’ensemble du jury. Les deux photographes ont réussi à présenter les rapports entre l’homme et son environnement d’une manière impressionnante et avec un regard particulier. Ils se sont ainsi imposés face aux quelques 2 700 concurrents originaires de 104 pays et ont convaincu le jury avec leurs séries de photos expressives », explique Karin Rehn-Kaufmann, Art Director & Chief Representative Leica Galleries International.

Les lauréats du 37e LOBA seront récompensés dans le cadre d’une cérémonie qui aura lieu le 13 septembre à Berlin. En tant que vainqueur de la catégorie principale, Terje Abusdal recevra une prime de 25 000 euros ainsi qu’un équipement photographique du système Leica M (appareil photo et objectif) d’une valeur de 10 000 euros. Sergey Melnitchenko, le vainqueur du Prix de la relève, recevra 10 000 euros ainsi qu’un appareil télémétrique Leica avec objectif. Outre les prix attribués dans les deux catégories principales, 2 500 euros seront respectivement offerts pour les projets photographiques des dix finalistes. Les séries de photos des douze finalistes seront ensuite présentées dans le cadre d’une grande exposition qui se tiendra du 14 septembre au 15 octobre 2017 à la « Neue Schule für Fotografie », Brunnenstraße 188-190, 10119 Berlin. Le catalogue LOBA 2017 qui présente de manière détaillée les lauréats et les finalistes avec des vastes séries de photos et des interviews, sera publié parallèlement à l’exposition.

 

Biographies

Terje Abusdal

Ce photographe né en 1978 dans la ville norvégienne d’Evje, travaille exclusivement à des projets libres qui se trouvent toujours entre la vérité et la fiction. En 2014, il étudia Advanced Visual Storytelling à l’École danoise des médias et du journalisme d’Aarhus et participa ensuite à plusieurs master class dispensées par Simon Norfolk et Aaron Schuman. En 2015, il publia son premier livre de photos « Radius 500 Metres ». Dans ses travaux qui sont présentés dans le cadre d’expositions individuelles ou collectives, il se consacre notamment au thème de l’identité et de l’appartenance. Terje Abusdal vit à Oslo.

Sergey Melnitchenko

Ce photographe né à Mykolaïv (Ukraine) en 1991, photographie depuis environ 8 ans. Il est membre de l’Ukrainian Photographic Alternative, une association qui promeut la photographie contemporaine en Ukraine. En 2013, il publia sa série « Loneliness Online » en auto-édition. Ses travaux ont été présentés dans le cadre de diverses expositions individuelles ou collectives internationales, parmi lesquelles comptent le Landskrona Fotofestival (2015), l’Off_Festival Bratislava (2014) et la présentation de livres d’art dans le cadre de la résidence artistique The Muzychi Expanded History Project de Kiev (Ukraine). Melnitchenko vit et travaille en Chine depuis deux ans.

À propos du « Leica Oskar Barnack Award »

Le « Leica Oskar Barnack Award » est l’un des concours internationaux de photographie renommés et les plus riches en traditions. Il est décerné cette année pour la 37e fois. Il est demandé aux photographes participants de percevoir d’un œil averti les rapports entre l’homme et son environnement et de les documenter de manière créative et prospective.

Communiqué de presse - Le Norvégien Terje Abusdal remporte le « Prix Leica Oskar Barnack 2017 »

French
Date: 08/2017 Format: PDF (63,85 kB)
Leica Camera

À propos de Leica Camera

Leica Camera AG est un fabricant d’appareils photos et de produits d’optique sportive haut de gamme qui est présent sur le marché international. Ce sont les systèmes optiques de l’entreprise traditionnelle qui ont posé la pierre angulaire du mythe de la marque Leica. Combinés à des technologies novatrices, ces systèmes procurent jusqu’à ce jour la meilleure image dans toutes les situations de vision et de perception. Le siège principal de Leica Camera AG est situé à Solms en Hesse, le deuxième site de production se trouve à Vila Nova de Famalicão, au Portugal. La société possède ses propres bureaux en Australie, en Chine, en Angleterre, en France, en Italie, au Japon, en Suisse, à Singapour, en Corée du sud et aux États-Unis. Des produits nouveaux et innovants ont propulsé récemment le développement positif de l’entreprise.

Haut