Leica en histoire

Chez Leica, nous ne construisons pas seulement des boîtiers - nous créons des valeurs durables qui posent des normes. Le secret de notre succès? Ingénierie géniale et un artisanat formidable. Résultat? Des produits classiques intemporels. Des innovations étonnantes. Découvrez les chefs d’œuvre photographiques qui ont écrit l'histoire de Leica et ont fait son succès.

Archive

 

2009

Un petit miracle

Le X1 est le premier compact numérique Leica Made in Germany

Le capteur CMOS APS-C du compact Leica X1 est aussi grand que ceux utilisés sur de nombreux boîtiers haut de gamme reflex à focale fixe. Malgré sa haute résolution de 12,2 mégapixels, chaque pixel du capteur est important et capte beaucoup de lumière. Ce qui induit un faible bruit de l'image, une plage dynamique élevée et un rendu précis des couleurs. Le Leica X1 est équipé d'un objectif standard idéal pour la photographie de reportage, l'Elmarit 1:2,8 / 24mm ASPH - équivalent d'un 35 mm.

 

2008

De et pour les professionnels

Le moyen format professionnel Leica S2

Le boîtier reflex autofocus numérique Leica S2, doté d'un capteur CCD moyen format 30x45mm et de 37,5 millions de pixels, établit de nouvelles normes pour le moyen format professionnel. Les objectifs Leica S peuvent être équipés, à la demande, d'un obturateur central, développé et fabriqué par Leica Camera AG. Ils donnent plus de possibilités aux photographes utilisant des systèmes d'éclairage professionnel. Tous les composants du système S sont résistants contre les projections d'eau et de poussière. Aucun autre système d'appareil photo offre une telle protection du boîtier et des objectifs.

 

2006

Respect

Le Leica M est le premier modèle M numérique

Le premier numérique Leica M8 utilise un capteur CCD de 10,3 millions de pixels. Tous les premiers objectifs Leica M peuvent être utilisés, à condition qu'ils ne s'étendent pas trop loin de l'appareil photo. Le télémètre affiche six cadres de visée lumineux: 24 et 35 mm, 28 mm et 90, et 50 et 75 mm.

Etant donné que le capteur du Leica M8 est plus petit que le format 35 mm, c'est à dire 18x27mm, les objectifs Leica captent un champ légèrement plus petit. Cette différence de format est appelé facteur de recadrage. Avec le Leica M8, ce facteur est de 1,33.

 

1996

Deux en un

Le Leica R8 unit la photographie analogique et numérique

L'appareil photo reflex à focale fixe et microprocesseur, développé dans l'usine Leica à Solms, dispose de trois méthodes de mesure d'exposition: sélective , intégrale et multizones. En 2004 , avec le DMR (Digital Module R) dos numérique, les boîtiers argentiques Leica R8 et Leica R9 pouvaient se transformer en reflex numériques. Aucun autre fabricant d'appareil photo reflex 35mm mono-objectif est en mesure d'offrir un tel système hybride.

 

1996

Un sérieux boîtier, le S

S1: le premier appareil photo numérique Leica

Le premier appareil numérique est un scanner doté d'une résolution d'image de 75 millions de pixels. En raison de la durée relativement longue de balayage, l'appareil est plus particulièrement conçu pour la reproduction de très haute qualité, pour les archives, les musées ou pour des photos de natures mortes prises en studio. En plus du Leica R et objectifs M, les photographes peuvent également utiliser des objectifs d'autres marques, grâce aux adaptateurs existants.

 

1984

Le Comeback de l'année

Le Leica M6 redonne vie à au système télémétrique.

Avec le Leica M6, un boîtier classique M intègre pour la première fois la mesure d''exposition à travers l'objectif ainsi qu'un affichage LED dans le viseur. L'appareil redonne renaissance au système télémétrique Leica sur le marché de la photographie, dominé alors par les reflex à focale fixe.

 

1968

La révolution de 68

Le Leicaflex SL fait sensation dans le monde.

Le Leicaflex SL est le premier appareil photo reflex au monde équipé d'une mesure sélective, qui peut être affichée dans le viseur pour doser l'exposition à travers l'objectif - à savoir en mode rapproché, standard ou sur des plages lointaines.

 

1954

Le M, une étape majeure

Le Leica M3 est la quintessence du système M, aujourd'hui encore.

Le nouveau M3 inaugure une nouvelle ère. Il est équipé d'un viseur télémétrique lumineux avec compensation de parallaxe automatique doté de cadres de visée pour les objectifs 50, 90 et 135 mm. De plus, il possède une monture à baïonnette pour les objectifs interchangeables, un compteur à remise à zéro automatique. Une cellule fournie en accessoire, peut être couplée à la mesure de l'exposition. Un levier de réarmement facilite le transport rapide du film.

 

1932

Une meilleure mesure

Leica II avec télémètre intégré

Oskar Barnack a franchi une étape décisive par l'intégration d'un télémètre dans le boîtier, couplé aux objectifs à vis interchangeables. Le télémètre intégré au boîtier avec monture à vis, a été maintenu dans la production jusqu'en 1957. A cette période, sept objectifs interchangeables conçus par Max Berek, étaient disponibles pour le système Leica.

 

1925

Une série de succès

Le Leica I est présenté au public

L'appareil inventé et développé par Oskar Barnack est fabriqué en série sous le nom de Leica (Leitz Camera) pour être présenté pour la première fois au public, en Mars 1925, à la Foire du printemps de Leipzig. Le Leica I est équipé d'un objectif rentrant monté à demeure, le Leitz Anastigmat 1:3,5 / 50 mm, développé par Max Berek. Peu de temps après, l'objectif est rebaptisé Elmax (Ernst Leitz, Max Berek). Utilisant un nouveau verre optique, Max Berek développe l'Elmar 1:3.5 / 50 mm cette même année - et tout comme Leica, il devient célèbre.

 

1914

Le big bang

Oskar Barnack invente le Ur-Leica

Le premier prototype d'appareil photo qui utilise le film cinéma perforé 35 mm est enfin achevé en mars 1914 - par Oskar Barnack. Il marque l'histoire de la photographie. C'est le Ur-Leica. L'appareil dispose d'un corps entièrement métallique, d'un objectif rentrant et d'un obturateur à rideau, qui, cependant, ne pas se chevaucher. Un bouchon monté à demeure sur l'objectif pivote pour protéger des incidences de la lumière pendant le réarmement du film. Pour la première fois, le transport du film et la technologie de l'obturateur sont rassemblés dans un seul appareil - et permet d'éviter les doubles expositions.

Haut